Votre panier est vide  Votre compte

enfants

Les enfants et les bienfaits du sport

Nos chers bambins sont amenés à la découverte du sport dès leur plus jeunes âges dans le milieu scolaire, associatif et familiale, devenu un vrai phénomène de société.

Les premières années, ils testent, découvrent différentes activités et parfois se passionnent. Si l'activité physique est nécessaire et bénéfique à l'enfant, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique, il est indispensable qu'elle soit contrôlée et bien encadrée.

Le sport est bénéfique pour l'enfant :

L'enfant à besoin d'extérioriser son énergie dans un cadre ludique, se sentir bien dans son corps et la recherche du plaisir. 

Les bénéfices sont multiples : physique, psychologique, intellectuel et sociale.

Le sport premet à l'enfant d'aquérir une certaine autonomie ainsi qu'une certaine hygiène de vie, l'enfant développera harmonieusement sa musculature, permet une bonne stature vertebrale, permet d'évacuer les tensions du quotidien, encourage l'esprit d'équipe, apprend à respecter les régles et les adversaires.

Les contre indications du sport :

Chez tout enfant qui pratique du sport régulièrement, un suivi médical est obligatoire, ce qui permettra de décéler toutes anomalies physiques. Les enfants atteints d'une maladie chronique peuvent pratiquer du sport, il faudra toutefois que l'activité soit adaptée à l'enfant. L'enfant n'en retirera des bienfaits que si le sport est adapté à ses capacités physiques.

Le sport doit être adapté à l'âge de l'enfant :

On considére que la pratique du sport débute vers 7 ans, même si des activités sont adaptés aux plus petits (baby gym, bébé nageurs...), à 7 ans, le schéma corporel est bien en place et l'enfant a bien intégré l'équilibre, la coordination, le contrôle du geste ou encore les notions de force et de vitesse, l'enfant peut pratiquer un sport au stade d'initiation.

Puis entre 8 et 12 ans, vient la phase de perfectionnement, et éventuellement la compétition. Dans cette tranche d'âge, le tonus musculaire se développe, mais le risque physique apparaît également.

Les risques de la pratique sportive :

En dehors de l'accident imprévisible, un entraînement sportif trop intense (on considére maximum 10h par semaine tout compris) ou mal équilibré entraîne une souffrance de l'organisme, il peut s'agir d'une fatigue anormale, de problèmes de sommeil, d'un manque d'appétit ou de résultats scolaires en baisse. Il est important d'apprendre à l'enfant à reconnaitre et exprimer ses douleurs éventuelles. Il faut donc veiller à respecter le rytme de l'enfant, sommeil, temps de repos, scolarité et bien évidement une alimentation équilibrée.

L'alimentation équilibrée chez l'enfant : 6 aliments importants

1- le produit laitier : à chaque repas soit 1/4 de litre de lait ou 60g de fromge ou 2 yaourt

2-les protèines animales : viande, poisson ou oeufs : 10g/jour + 10g par année d'âge soit par exemple pour un enfant de 7 ans : 80g de viande ou poisson ou oeufs par jour

3-fruits et légumes : 5 portions par jour, environ une moitié d'assiette de légumes par repas ou un bol de potage, deux fruit le matin et un pour le goûter

4-féculent et légumes secs : à chaque repas : pain, pâtes, riz, pommes de terre...

5-le sucre : il est à limité mais peu rester un aliment plaisir en quantité raisonnable

6-l'eau : boisson nécéssaire pour l'organisme, sans ajout de sirop.

Le tout réside dans des portions adaptées. Demande de renseignements pour consulter notre ditéticienne en ligne ou sur rendez-vous.

CONCLUSION: 

La pratique du sport chez l’enfant comporte bien sûr certaines contre indications. Nous avons vu que celui-ci peut être diminué  par une prévention efficace : 
Eviter et dépister le surmenage sportif, adapter le cadre de la pratique (encadrement, matériel, installations, horaires), ne pas négliger la visite médicale préalable, écouter et informer l’enfant et son entourage.
Le sport doit donc être prescrit, encouragé et expliqué, pour que l’enfant apprenne par le sport à gérer sa santé en harmonie avec ses désirs et ses possibilités psychiques et corporelles.